Francisca Wanson

E Vicipaedia
Jump to navigation Jump to search

Francisca Wanson (vulgo Françoise Wanson, nata anno 1939; mortua anno 1980) fuit poetria pictrixque Belgica quae sermone Francogallico scribebat.

Biographia[recensere | fontem recensere]

Munere fungebat magistrae litterarum francogallicarum in Lyceo quodam Bruxellensi, et sese totam dedit poesi atque arti pingendi.

Conscripsit una cum Jeanine Gautier fabellam theatricam cuius thema e libro "Aliciae in terra mirabili" Ludovici Carroll exhaustum est et quae die 15 mensis martii 1967 in Palatio Pulchrarum Artium, cum scaenographia Andreae Ernotte, acta est.

Ut pictrix tectus imaginibus conglutinatos creavit quos mense februario anni 1973 in urbe Gandavi apud "Richard Foncke Gallery" palam exposuit.

Eodem anno 1973, Bruxellis apud domum editoriam Jacobi Antoine edidit librum poematum Robe de Leda Lidoine, cuius titulus subobscurus opus potentiae poeticae maximae introducit et cuius lingua hermatica[1] dolorem vitae[2], quam voluntarie reliquit anno 1980, conclamat.

Inter maiores vates Belgii nunc numeratur.

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

  • 1980/ Bruxellis/ Catalogus/ Vies de Femmes 1830-1980, Europalia 80 - Belgique.
  • Philip Mosley, in : Dictionnaire littéraire des femmes de langue française de Marie de France à Maria Ndiaye, par Christiane P. Makward, Madeleine Cottenet-Hage, Mary-Helen Becker, Erica Mendelson Eisinger, 1996, éd. Karthala, p. 615.
  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe, Ohain-Lasne, 2003, tomus II, p. 776.
  • Brigitte Ballings, "Robe de Léda Lidoine", dans Lettres françaises de Belgique. Dictionnaire des œuvres, sub directione Christiani Berg et Roberti Frickx, tomus II, "La Poésie", Parisiis-Gembloux : Éditions Duculot, 1988, p. 487.

Notes[recensere | fontem recensere]

  1. Brigitte Ballings, "Robe de Léda Lidoine", dans Lettres françaises de Belgique. Dictionnaire des œuvres, sous la direction de Christian Berg et Robert Frickx, tome II, "La Poésie", Paris-Gembloux : Éditions Duculot, 1988, p.| 487 : "Dans Robe de Léda Lidoine, recueil de poèmes paru en 1973, Françoise Wanson (1939) nous livre une poésie obscure, voire hermétique. (...) le poète met en scène une voix (...). Elle lui parle d'amour et de sensualité, mais aussi du mal de vivre, du temps, de l'espace et de la mémoire".
  2. Liliane Wouters, Une constellation poétique, séance du 12 février 2005 de l'Académie Royale de langue et de littérature française de Belgique, p. 9 : "Françoise Wanson, toujours entre deux psychanalystes, deux orientations amoureuses, deux dépressions. J’attendais autant qu’elle le poème qui aurait peut être pu la sauver, elle ne lui laissa pas le temps de mûrir, ni à elle-même celui de vivre"[1].

Bibliographia[recensere | fontem recensere]