Henricus Divutius

E Vicipaedia
Jump to navigation Jump to search
Henricus Divutius (1869-1931), architectus.
Magnum Xenodochium Astoria, Bruxellis situm, ab architecto Henrico Divutio aedificatum.

Henricus Divutius,[1] sive vulgo Henri van Dievoet, natus Bruxellis die 19 mensis Ianuarii anno 1869 et mortuus Bruxellis die 24 mensi Aprilis 1931, erat architectus natione Belga.

Honoratus est Pretio Romae atque Magno pretio Architeturae Urbis Bruxellarum.

Aedes administrationis viis purgandis Bruxellae, anno1901 ab architecto Henrico Divutio aedificatae.
Armamentarii Aedes, annis 1901-1904, ab architecto Henrico Divutio aedificatum.
Schola Militaris ab architectis Henrico Maquet et Henrico Divutio anno 1908 aedificata.

Erat frater famosi pictoris et decoratoris Artis Novae Gabrielis Divutii (Gabriel van Dievoet) (1875-1934). Eius patruus magnus erat famosus architectus Iosephus Poelaert cuius soror Hortensia Poelaert erat uxor Eugenii Divutii, avi Henrici Divutii.

Henricus Divutius multa aedificia et palatia Bruxellis construxit, ut "Scholam Militarem" et "Magnum Xenodochium Astoria" deversorium Bruxellense historicum et fabulosum.

Notae[recensere | fontem recensere]

  1. Warning icon.svg Fons nominis Latini desideratur (addito fonte, hanc formulam remove)

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

Magnum Xenodochium Astoria anno 1909 ab architecto Henrico Divutio aedificatum (photographema anno 2007 confectum).
Crux sepulchri architecti Henrici Divutii in coemeterio Bruxellensi :
NUNC SPATIO TENEOR MINIMO QUI MAXIMA TECTA
AEDIFICAVI OLIM : SIC MUNDI GLORIA TRANSIT.
Eugenius Divutius sive vulgo Eugène van Dievoet (1804-1858), iudex consul Bruxellensis, maritus Hortensiae Poelaert, frater iurisconsulti Augusti Divutii et avus architecti Henrici Divutii (opus sculptum a Victore Poelaert).
  • 1890 : "L'architecture au Salon", dans, L'art Moderne, revue critique des arts et de la littérature, comité de rédaction: Octave Maus, Edmond Picard, Émile Verhaeren, dixième année, n° 39, dimanche 5 octobre 1890, p. 318.
  • 1893 : EXPOSITION GÉNÉRALE DES BEAUX-ARTS - ALGEMEENE TENTOONSTELLING SCHOONE KUNSTEN, Catalogue, (Prix : 50 centimes), 1893: "Van Dievoet, Henri. 93, rue de Stassart, Bruxelles. Ontwerpen voor landhuisjes. Ontwerpen voor gevels." (Projets pour maisons de campagnes. Projet de façades)
  • 1889 :L'Émulation, 1893, pl. 11, atelier et demeure de l’artiste Félix Rodberg, conçu par architecte Henri Van Dievoet, 1889.
  • 1896 : Revue des arts décoratifs, Paris, 1896, pp. 83-84.
  • 1905 : "Un nouveau théâtre wagnérien", dans: Monde artiste illustré, musique— théâtre— Beaux-Arts, directeur Paul Milliet, bureaux : 24, Rue des Capucines, Paris, 45e Année, numéro 4, dimanche 22 janvier 1905, p.
  • 1905 : Bartholf Senff, Signale für die musikalische Welt, 1905, "Die Pläne der Architekten Van Dievoet und Stordieux (sic) liegen bereits vor", p. 109.
  • 1930 : Mémorial du centenaire de l'independance de la Belgique, grandes industries... - 1930, p.653 (concerne le bâtiment de la nouvelle ferme des boues de la Ville de Bruxelles de l'architecte Henri Van Dievoet).
  • 1931 : "Nécrologie", dans L'Indépendance belge, dimanche, 26 avril 1931, n° 116, édition une étoile*:  
  • 1935 : Major F. Delvaux, "Les Origines de l'École Militaire et ses installations successives", dans Histoire de l'École militaire, 1834-1934, Bruxelles, imprimerie Marcel Hayez, 1935, p. 109.
  • 1953 : Annuaire S.A.D.Br, Bruxelles, 1953, p.72.
  • 1953 : L. Novgorodsky, « Les nouveaux bureaux de la Caisse Générale d'Épargne et de Retraite de Bruxelles », dans La Technique des Travaux, Bruxelles, septembre-octobre, 1953, p.269-270.
  • 1954 : « Palmarès des différents concours belges d'architecture », dans Annuaire SADBr., Bruxelles, 1954, p. 108. (Grand concours triennal de la ville de Bruxelles (10 000 francs). Liste des lauréats depuis sa fondation : 1893, Van Dievoet, Henri).
  • 1958 : Louis-Charles Baes, « La carrière de Jean Baes, architecte et aquarelliste bruxellois, 1848-1914 », dans Cahiers bruxellois, Bruxelles, janvier-mars, 1958, p. 63.
  • 1965: Mémorial 1865-1965 de la Caisse Générale d'Épargne et de Retraite de Belgique, Bruges, 1965, pp. 280 et 413.
  • 1974 : Victor-Gaston Martiny, « La Société centrale d'Architecture de Belgique », dans Cahiers bruxellois, Bruxelles, 1974, tome XVIII, pp. 54-57.
  • 1979 : Bouwen door de eeuwen heen, urgentie inventaris van het bouwkundig erfgoed van de Brusselse agglomeratie, Gand, 1979, pp. 103 et 253.
  • 1985 : Adrien Cools et Richard Vandendaele, Les croisades de Victor Horta, Bruxelles, 1985, p. 60, 63, 73, 133. (page 62 est publié un dessin où l'on reconnaît assis à la droite d'Horta et brandissant une épée pour le défendre Henri Van Dievoet et non pas Herman Richir comme indiqué dans ce livre).
  • 1985 : Pierre Loze e.a., Guide de Bruxelles XIXe et Art nouveau, Bruxelles, (1985), p. 81-82.
  • 1986 : Xavier Duquenne, « Une avenue, des architectes. L'avenue Louise, 1860-1940 », dans Paysages d'Architecture, Bruxelles, 1986, p. 75.
  • 1986 : François Loyer, Paul Hankar. La naissance de l'Art nouveau, Bruxelles, Archives d'architecture moderne éditions, 1986, pp. 126, 127, 128, 137, 138, 151, 249, 252, 253, 521, 522, 536.
  • 1986 : Jean d'Osta, Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles, Bruxelles, 1986, p.288.
  • 1986 : M.U.S.E.E. des archives d'architecture moderne, Bruxelles, juin 1986, pp. 11 et 390.
  • 1986 : A. Van Dievoet, « Généalogie de la famille van Dievoet originaire de Bruxelles, dite van Dive à Paris », dans Le Parchemin, éd. Office Généalogique et Héraldique de Belgique, Bruxelles, 1986, n° 245, p. 273 à 293.
  • 1989 : Caroline Mierop, Jean-Charles Balty, Anne van Loo, Académie de Bruxelles, deux siècles d'architecture, Bruxelles, 1989, p.321.
  • 1991 : Christine Laurent, « VAN DIEVOET HENRI », dans Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles. 100 artistes pour 100 ans, Bruxelles, 1991.
  • 1991 : La Lanterne, vendredi 31 mai 1991, « Façade Art nouveau menacée à Ixelles. (concerne la « superbe façade du 36 boulevard Général-Jacques. »)
  • 1991 : Cecilia Vandervelde, La nécropole de Bruxelles, Bruxelles, 1991, p. 433-434.
  • 1993 : Janine Claeys, "L'hôtel Astoria à la recherche de son authenticité", dans Le Soir, 20 août 1993, p. 15.
  • 1993 : (Janine Claeys), "Rendons à Henri...", dans Le Soir, 26 août 1993.
  • 1997 : Caroline Mierop, L'avenue Louise, collection Bruxelles, ville d'art et d'histoire, Bruxelles, 1997, p. 15, 16, 17.
  • 1998 : Paula Cordeiro, Sarah Moutury, Vincent Heymans, Promenades bruxelloises. Logement ouvrier et social à Laeken, éd. Ville de Bruxelles, Cellule Patrimoine historique. Avec une préface d’Olivier Maingain, Echevin de la protection du patrimoine de la Ville de Bruxelles, Bruxelles, 1998, p. 6 à 7.
  • 1999 : Hugh R. Boudin, Bibliographie du Protestantisme Belge, 1781-1996, Bruxelles, 1999, p.238.
  • 2003 : Éric Hennaut, "Henri Van Dievoet", dans Dictionnaire de l'architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Bruxelles, 2003.
  • 2005 : Benoît Schoonbroodt, Aux origines de l'Art nouveau. Adolphe Crespin (1859-1944)), Gand, 2005, p.19.
  • 2007 : Xavier Duquenne, L'Avenue Louise à Bruxelles, Bruxelles, chez l'auteur, 2007 (l'auteur cite la propriété De Leeuw en note, l'auteur de cette maison est Henri Van Dievoet.)
  • 2007 : Benoît Schoonbroodt, Privat Livemont. Entre tradition et modernité au cœur de l'Art nouveau, Bruxelles, éditions Racine, 2007, p.18 et 20.
  • 2008 : Fanny Bouvry, "Famille van Dievoet. Artistes, de père en fils", dans, Le Vif-L'Express, n° 2903, 21-27 novembre 2008, p. 121.
  • 2008 : Anne Hustache, "De la classe dans les enseignes", dans, Les Nouvelles du Patrimoine, n° 119, 2008, p. 20 et p. 22.
  • 2008 : "Patrimoine en péril", dans, Sgraffito, n° 53, 2008, p.26.
  • 2008 : "l'hôtel Astoria", dans, Sgraffito, n°53, 2008, p. 27.
  • 2008 : L'architecte Henri Van Dievoet (1869-1931), dans, Sgraffito, Bulletin trimestriel, Groupe d'études et de recherches peintures murales-sgraffites culturel, GERPM-SC asbl 72, rue des Champs-Élysées 1050, Bruxelles, n°55 juillet-août-septembre 2008, p. 3 à 14.
  • 2009 : Thierry Demey, Léopold II (1865-1909), La marque royale sur Bruxelles, Bruxelles : Badeaux, 2009, pp. 293, 297, 302.
  • 2009 : Georges Lebouc, Bruxelles 100 merveilles, avec des photographies de Bénédicte Maindiaux, Bruxelles, éditions Racine, 2009, p. 54 et 104.
  • 2009 : "Projets non réalisés de l'architecte Henri Van Dievoet", dans Sgraffito, Bulletin trimestriel, Groupe d'études et de recherches peintures murales-sgraffites culturel, GERPM-SC asbl 72, rue des Champs-Élysées 1050, n° 60, Bruxelles, octobre-novembre-décembre 2009, p. 226 à 28.
  • 2010 : Carlo R. Chapelle, Étude sur l'hôtel Astoria, Bruxelles, 2010, 600 p. (non publié).
  • 2010 : Benoît Mihail, Le Patrimoine militaire, collection Bruxelles, ville d'art et d'histoire, Bruxelles, 2010, p. 14-15, 26.
  • 2010 : Patrimoine architectural et territoires de Wallonie. Court-Saint-Étienne, Mont-Saint-Guibert et Ottignies-Louvain-la-Neuve, Wavre, Mardaga, 2010, pp. 39-40.
  • 2013 : Françoise Jurion-de Waha, "Van Dievoet Henri", dans : Dictionnaire d'Histoire de Bruxelles, Bruxelles, éditions Prosopon, 2013, p. 816.
  • 2013 : France Maurus, Les bâtiments de la Caisse Générale d'Épargne et de Retraite (CGER) à Bruxelles, Bruxelles, Studia Bruxellae, 2013, pp. 3, 16, 18-21, 25, 27-28, 39, 40-41, 43, 52, 57.
  • 2014 : Laure Eggericx, "Heurs et malheurs des casernes bruxelloises", dans : Les nouvelles du patrimoine, n° 145, Bruxelles, 2014, pp. 33-34 et ill. p. 32.
  • 2014 : Hugh Robert Boudin, "VAN DIEVOET, Henri", dans : Dictionnaire historique du protestantisme et de l'anglicanisme en Belgique du Formula:16e siècle à nos jours, Arquennes / Bruxelles, 2014, sub verbo.
  • 2016 : Patricia d'Oreye, « Hôtel Astoria. Une renaissance annoncée », dans : L'Éventail, Bruxelles-Paris, été 2016, pp. 144-145.
  • 2017 : Roel Jacobs, « La grandeur de la petite histoire du côté de la rue de Laeken », dans Cahiers Bruxellois – Brusselse Cahiers, Bruxelles, vol. XLIX, 2017/1, p. 267.

Nexus interni