Deversorium Astoria

E Vicipaedia
Jump to navigation Jump to search
Deversorium Astoria, in urbe Bruxellarum, anno 1909 constructum, cuius auctor est architectus Henricus Divutius.
Architectus Henricus Divutius (vulgo Henri van Dievoet), auctor Deversorii Astoriae Bruxellis.

Deversorium Astoria sive vulgo Hôtel Astoria est clarum historicum et lautissimum deversorium quinque stellarum Bruxellis in Belgica situm, locus clarus in quem affluunt iam ante unum saeculum homines famosi, reges, scriptores et regentes mundi.

Eius auctor est famosus architectus Belga Henricus Divutius.

Historia[recensere | fontem recensere]

Constructum est anno 1909, rogante rege Leopoldo II Belgarum in occasione "Nundinarum Internationalium Bruxellensium". Sicut Deversorium Sacheranum Vindobonae, Deversorium Ritzianum Lutetiae Parisiorum, Deversorium Negresco Nicaeae, et Pera Palatium Constantinopolis, numeratur inter clarissima deversoria historica. Ex anno 2000, servatur et protegitur ut monumentum historicum.

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

Oecus internus Deversorii Astoriae, circa annum 1910.
  • Andreas Augustin, Hôtel Astoria Brussels, 2018.
  • "Astoria: Die Nobelherberge von Brüssel", in , Bonn Journal, nov. 1972, n° 11, pp. 43 à 45.
  • Sven-Claude Bettinger (Text) et Markus Hilbich (Bild), Harenberg City Guide Brüssel, Dortmund (Turnhout), 1994, p.424.
  • Fanny Bouvry, "Famille van Dievoet. Artistes, de père en fils", in , Le Vif-L'Express, n° 2903, 21-27 novembre 2008, p. 121.
  • Carlo R. Chapelle, Étude sur l'hôtel Astoria, Bruxelles, 2010, 600 p. (non publié).
  • Thierry Demey, Léopold II (1865-1909), La marque royale sur Bruxelles, Bruxelles, Badeaux, 2009, p. 302.
  • Guy Duplat, « Reconstituer la verrière mythique de l'Astoria », dans : La Libre Belgique, Bruxelles, 15 février 2021, pp. 44-45.
  • Pierre Loze (dir.), Guide de Bruxelles XIXe et Art Nouveau, Bruxelles, Atelier Vokaer Commission française de la Culture de l'Agglomération de Bruxelles, 1985, pp. 81-82.
  • Pierre Loze (dir.), Guide de Bruxelles XIXe et Art Nouveau, Bruxelles, Eiffel éditions - C.F.C. éditions, 1990, p.80.
  • Olivier Stevens, "La vie de palace. 3. L'hôtel Astoria. Palace et carnet mondain", dans, La Libre. Match, n° 256 du 3 au |9 août 2006, pp. 88 à 95, (avec des illustrations).
  • Janine Claeys, "L'hôtel Astoria à la recherche de son authenticité", dans Le Soir, 20 août 1993, p. 15.
  • (Janine Claeys), "rendons à Henri...", dans Le Soir, 26 août 1993.
  • Anne Hustache, "De la classe dans les enseignes", dans, Les Nouvelles du Patrimoine, n° 119, 2008, p. 20 et p. 22.
  • Virginie Jourdain, L'hôtellerie bruxelloise 1880-1940 : acteurs, structures et logiques spatiales d'un secteur multiforme, Bruxelles, 2011, vol. 1, p. 308 Lire en ligne.
  • Georges Lebouc, Bruxelles, 100 merveilles, avec des photographies de Bénédicte Maindiaux, Bruxelles, éditions Racine, 2009, p. 54 (l'hôtel Astoria).
  • "Patrimoine en péril", dans, Sgraffito, n° 53, 2008, p.26.
  • "l'hôtel Astoria", dans, Sgraffito, n°53, 2008, p. 27.
  • "L'hôtel Astoria va être rénové". "L'hôtel va accroître sa capacité d'accueil de 118 à 142 chambres", dans, La Libre Belgique, vendredi 24 août 2007. (Interview de Valérie Lahaye, du service commercial de l'Astoria).
  • Herman Verelst, "Hôtel Astoria", dans Brussel Toerisme, 1984, n° 4, p. 13-16.
  • Guy Verstraeten, "L'Astoria astique ses étoiles. Le célèbre hôtel bruxellois cherche à retrouver son lustre d'antan, en s'associant avec de nouveaux partenaires", dans, Le Soir, Bruxelles (journal), vendredi 31 août 2007, p.9.
  • Mathieu Ladevèze, "L'Astoria va fermer pour un an", dans La Dernière Heure, (quotidien), Bruxelles, 6-7 octobre 2007, p. 17.
  • Fr. D., "L'hôtel Astoria va fermer ses portes pour se rénover", dans, Le Soir, (quotidien), Bruxelles, 6-7 octobre 2007, p. 12.
  • Stéphanie Bocart, « L’Astoria va renaître de ses cendres » et « Leçon d’histoire », dans, La Libre Belgique, Bruxelles, vendredi 29 février 2008, p.50.
  • G. V. , « Astoria, la suite », in, Le Soir, Bruxelles, vendredi 29 février 2008, p.14.

Nexus externi[recensere | fontem recensere]