Bertrandus Guégan

E Vicipaedia
Bertrand Guégan, La Fleur de la cuisine française vol. 1 (1920): titulus

Bertrandus, vulgo Bertrand Guégan (anno 1892 natus; in castris carceralibus Orianenburg-Sachsenhausen anno 1943 mortuus)[1] fuit editor textuum et scriptor de rebus litterariis coquinariisque. Nonnumquam cum Henrico de Régnier et Eduardo Nignon collaboravit.

De pictoribus librisque pictis annorum 1920 haec anno fere 1931 scripsit: M. Roméo Dumoulin s'est mis à l'école de Joseph Hémard et illustre des livres au pochoir, dans le genre de ceux que beaucoup d'éditeurs français ont publiés depuis dix ans pour plaire au public, et que le public, moins sot qu'on ne pense, a laissés chez les libraires.[2] Ipse autem inter primos tales libros divulgari iusserat, et praesertim editionem Francogallicam Hypnerotomachiae Poliphili Francisci Columnae quae anno 1926 prodit.

Bertrand Guégan, ed., Aloysius Bertrand: Le Keepsake fantastique (1923): involucrum

Carmina Marcellinae Desbordes[fr] primus recentiorum congerere et edere curavit. Praemia Academiae Francicae bis meruit, propter librum receptorum historicum La Fleur de la cuisine française anno 1922, et versionem Apicianam Les Dix Livres de cuisine d'Apicius anno 1933 divulgatam.

Notae[recensere | fontem recensere]

  1. Le grand-oncle Bertrand Guégan, éditeur et gastronome, qui mourut en 1943 dans le camp d’Orianenburg-Sachsenhausen ...: Didier Pourquery, "Gérard Guégan : « Un écrivain n’écrit jamais innocemment sur un autre écrivain »" in Le Monde (10 Martii 2011)
  2. Bertrand Guégan in Arts et métiers graphiques no. 26 (Nov. 1931?) fide Dictionnaire des illustrateurs

Opera[recensere | fontem recensere]

Libri selecti
  • 1914 (editor cum Frédéric Lachèvre) : S'ensuyvent les chansons de Robert La Chièvre, de Reims, trouvère du XIIIe siècle. Imprimerie Lahure Textus apud Gallica
  • 1920 (praefatore Edouard Nignon) : La Fleur de la cuisine française, où l'on trouve les meilleures recettes des meilleurs cuisiniers, patissiers et limonadiers de France du XIII au XIX siècle. Lutetiae: La Sirène imago huius editionis
  • 1921 (praefatore Raoul Blondel) : La Fleur de la cuisine française. Tome II, La cuisine moderne (1800-1921): les meilleures recettes des grands cuisiniers français. Lutetiae: La Sirène Textus apud Gallica
  • 1923 (editor) : Aloysius Bertrand: Le Keepsake fantastique: poésies, chroniques et essais, théâtre inédit, correspondance. Lutetiae: La Sirène Textus aegre legibilis apud Gallica
  • 1926 (editor) : Hypnerotomachie, ou Discours du songe de Poliphile, déduisant comme amour le combat à l'occasion de Polia; traduit de langage italien en français par Jean Martin et Jacques Gohorry; décoré de dessins de Mantegna, gravés sur bois par Jean Cousin et Jean Goujon. Lutetiae: Payot Textus apud Gallica
  • 1928 (editor) : Poésies complètes d'Alfred de Vigny, publiés avec une introduction de Henri de Régnier; texte établi par Bertrand Guégan. Lutetiae: Payot Textus apud Gallica
  • 1931 (editor) : Blasons anatomiques du corps féminin, publiés par le bibliophile B. G. Lutetiae Textus apud Gallica
  • 1931-1932 (editor) : Poésies complètes de Marceline Desbordes-Valmore. 2 voll. Lutetiae: Editions du Trianon vol. 1 vol. 2
  • 1933 (interpres) : Les Dix Livres de cuisine d'Apicius, traduits du latin pour la première fois et commentés. Lutetiae: René Bonnel Textus apud Gallica
Commentationes selectae
  • 1933 : "Kértesz et son miroir" in Arts et métiers graphiques no. 37 (Sept. 1933) p. 24

Nexus externi[recensere | fontem recensere]