Augustus Divutius

E Vicipaedia
Salire ad: navigationem, quaerere

Augustus Divutius sive vulgo Ioannes Augustus Van Dievoet (Jean Auguste Van Dievoet), natus Bruxellis die 3 Maii 1803 et ibidem vita functus die 31 Octobris 1865, erat iurisconsultus, advocatus in Suprema Curia Belgicae, iudex et scriptor latinus natione Belga.

Vita et opera[recensere | fontem recensere]

Post studia humanitatis in Collegio Imperiali Bruxellarum, ubi honoratus est secundo pretio poeseos latinae[1] anno 1813, Augustus Divutius didicit ius in Universitate publica Lovaniensi e qua adeptus est inter doctores anno die 24 mensis Maii 1827.

Ius iurandum advocati fecit die 7 mensis Aprilis 1827. Fuit etiam iudex in tribunali primae instantiae.

Post viginti unum annos ut advocatus in Curia Revocationum, factus est a decreto regio dato die 3 mensis Augusti 1848 advocatus in Suprema Curia Cassationis.

Eugenius Divutius sive vulgo Eugène van Dievoet (1804-1858), maritus Hortensiae Poelaert, frater iurisconsulti Augusti Divutii (opus sculptum a Victore Poelaert).

Augustus Divutius praecipue notus est ut historicus rerum iuridicarum. Fuit discipulus Ioannis-Iosephi Raepsaet, Ioannis-Michaelis Birnbaum et Saviniaci.

Thesis eius erat De origine diversarum consuetudinum localium Regni nostri, Lovanii, 1827, plures editiones habuit sermone francogallico.

Familia[recensere | fontem recensere]

Augustus Divutius frater erat Eugenii Divutii (Van Dievoet) (1804-1858), iudicis consularis apud Tribunal Commercii Bruxellensis, maritati cum Hortensia Poelaert (1815-1900), sorore famosi architecti Iosephi Poelaert.

Augustus Divutius pater erat Iulii Divutii (Van Dievoet), qui fuit etiam advocatus in Suprema Curia Belgicae, qui maritatus erat cum Margarita Anspach (1852-1934), filia Iulii Anspach, burgimagistro urbis Bruxellarum.

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

  • 1813 : Almanach de l'Université Impériale, anno 1813, Paris, 1813, p. 389.
  • 1827 : Baron Frédéric de Reiffenberg, Archives pour servir à l'histoire civile et littéraire des Pays-Bas, faisant suite aux Archives philologiques, tome 3, Louvain, édition Michel, 1827, pp. 253–254.
  • 1829 : Jean-François-Michel Birnbaum, "Ueber den gegenwärtigen Zustand der Gesetzgebung und Rechtswissenschaft im Königreich der Niederlande", in: Kritische Zeitschrift für Rechtswissenschaft und Gesetzgebung des Auslandes, herausgegeben von Mittermaier und Zachariä, Heidelberg, 1829, p. 143 et p. 159.
  • 1833 : Baron Frédéric de Reiffenberg et alii, Messager des sciences historiques, des arts et de la bibliographie de Belgique ou nouvelles archives, historiques, littéraires et scientifiques, tome I, Bruxellis, 1833, p. 305.
  • 1840 : Johan Hendrik Beucker Andreae, Disquisitio de origine juris municipalis Frisici, 1840, p. 29.
  • 1843 : Adolphe Roussel, Encyclopédie du droit, Bruxelles, 1843, p. 21, nota 1.
  • 1846 : Jean-Jacques Gaspard Foelix, Revue de droit français et étranger, 1846, p. 949.
  • 1847 : Revue des revues de droit publiées à l'étranger, recueil trimestriel, 1847, p. 53.
  • 1847 : Jacques Britz, De l'ancien droit belgique ou histoire de la jurisprudence, 1847, p. 62.
  • 1859 : N. Funck (sous la direction de), L'horticulteur praticien, revue de l'horticulture française et étrangère, Paris-Bruxelles, 1859, p. 116. (félicitations à M. l'avocat Van Dievoet) et p. 143 (médaille de vermeil).
  • 1865 : Bulletin du bibliographie belge, 1865, p. 492.
  • 1869 : Gustave Duchaine, Edmond Picard, Manuel pratique de la profession d'avocat en Belgique, 1869, p. 20.
  • 1882 : Antoine Alexandre et Joseph-Marie Barbier, Dictionnaire des ouvrages anonymes, Paris, 1882, p. 744.
  • 1884 : Léon Vanderkindere, L'université de Bruxelles, notice historique, Bruxelles, 1884, Annexes, "Liste des fondateurs de l'université libre de Bruxelles", p. XL: "Vandievoet, avocat, Rue des Bogards".
  • 1886 : La Belgique maçonnique, 2e édition, Bruxelles, librairie Tillot, 1886.
  • 1936-1938 : Baron Paul Verhaegen, "Jean-Auguste Van Dievoet, jurisconsulte", dans, Biographie Nationale de Belgique, tome 26, 1936-1938, coll. 384-385.
  • 1968 : John Gilissen, Professeur à l'Université de Bruxelles, "Un procès de pillages commis à Bruxelles au début de la Révolution de 1830. L'affaire Londens et consorts", in, : Mélanges offerts à G. Jacquemyns, Bruxelles, 1968, éditions de l'ULB, p. 331 et p. 341 (Augustus Van Dievoet istius causae advocatus designatus est).
  • 1873 : Patria Belgica, encyclopédie nationale ou exposé méthodique de toutes les connaissances, Bruxelles, 1873, p. 410.
  • 1873 : J. B. Vanderstraeten-Levieux, Membres de la juridiction consulaire de Bruxelles, Bruxelles, 1873.
  • 1898 : Louis Lartigue, La juridiction consulaire en Belgique, Bruxelles, Bruylant, 1898, p. 45.
  • 1944 : Charles Terlinden, La révolution de 1830 racontée par les affiches, 1944, p. 146. (Auguste Van Dievoet, avocat)
  • 1945 : Louis Robyns de Schneidauer, "Il y avait rue Neuve…", dans, Revue des Amateurs, août 1945, pp. 13–15 et septembre 1945, pp. 51–53.
  • 1950 : Roger Moretus Plantin de Bouchout, Demeures familiales, notices historiques sur la maison Plantin à Anvers et quelques propriétés, Anvers, De Sikkel, 1950, p. (de eius domo sita rue Neuve Bruxellis, quam vendidit anno 1847 viduaeVan Haelen-de Gheest advocatus Augustus Van Dievoet)
  • 1969 : "Ascendance van Dievoet du lignage Sweerts", in : les Lignages de Bruxelles, anno 1969, n°40, p. 156.
  • 1979 : Chevalier Georges van Hecke, Notes pour servir à l'histoire du Barreau de Cassation, Bruxelles, 1979
  • 1985 : Madame Dolez, "Les Anspach d'Est en Ouest", dans Le Parchemin, Bruxelles, 1985, pp. 380–381, note 9.
  • 1986 : A. Van Dievoet, « Généalogie de la famille van Dievoet originaire de Bruxelles, dite van Dive à Paris », dans Le Parchemin, edidit Office généalogique et héraldique de Belgique, Bruxelles, 1986, n° 245, p. 273 à 293.
  • 2012 : Bart Coppein et Jérôme de Brouwer, Histoire du barreau de Bruxelles / 1811–2011 / Geschiedenis van de balie van Brussel, Bruxelles, Éditions Bruylant, 2012, pp. 88, 90, 93, 200.
  • 2012 : Ellen Tistaert, "Le murmure des livres. Als boeken vertellen… Historiek van de bibliotheek van de balie van Brussel", dans : Histoire du barreau de Bruxelles / 1811–2011 / Geschiedenis van de balie van Brussel, (dir. Bart Coppein et Jérôme De Brouwer), Bruxelles, Éditions Bruylant, 2012, p. 200.

Notae[recensere | fontem recensere]

  1. Almanach de l'Université Impériale, anno 1813, Paris, 1813, p. 389 : "Lycée de Bruxelles. Rhétorique. Vers latins. 2e Prix : M. Jean Van-Dievoet, de Bruxelles (Dyle)".