Michael de Marolles

E Vicipaedia
Salire ad: navigationem, quaerere
Michael de Marolles

Michael de Marolles (Michel de Marolles et communiter abbé de Marolles; natus die 22 Iulii 1600 apud Genillé; mortuus die 6 Martii 1681 Lutetiae) fuit interpres textuum Latinorum et amator ichnographiarum. Monachus fit anno 1610; fuit abbas apud Villeloin ab anno 1626 usque ad 1674. Convivia Magdalenae de Scudéry aliarumque frequentavit. Ichnographias 123 000 congessit quas anno 1667 ab eo Ioannes Baptista Colbert pro rege Ludovico XIV libras 28 000 emit; ita pinacothecam ichnographiarum Bibliothecae Regiae incepit quae anno 1720 rite condita est.

Opera[recensere | fontem recensere]

  • Histoire romaine continuée depuis le commencement de l'empire de Dioclétian et de Maximian jusques à celuy de Valentinian et de Valens, avec les épitomés de Messala Corvinus, Aurelius Victor, Sextus Rufus, et autres (continuatio operis Nicolai Coeffeteau, 1630)
  • Les Mémoires de Michel de Marolles, abbé de Villeloin, divisés en trois parties, contenant ce qu'il a vu de plus remarquable en sa vie, depuis l'année 1600, ses entretiens avec quelques-uns des plus savants hommes de son temps, et les généalogies de quelques familles alliées dans la sienne ; avec une briève description de la très-illustre maison de Mantoue et de Nevers (1656)
  • Suitte des Mémoires de Michel de Marolles abbé de Villeloin contenant douze traitez sur divers Sujets curieux... (1657)
  • Traité du poëme épique, pour l'intelligence de l'Énéïde de Virgile (1662)
  • Histoire des roys de France et des choses plus mémorables qui se sont passées sous leur règne. Écrite en abregé sur le modèle des anciens (1663)
  • Paris, ou la Description succincte, et néanmoins assez ample, de cette grande ville, par un certain nombre d'épigrammes de quatre vers chacune, sur divers sujets (1677)
  • Trois essais pour la version entière de la Bible, selon l'édition qui fut commencée de l'année 1665 (1678)
  • Les Histoires des anciens comtes d'Anjou et de la construction d'Amboise, avec des remarques sur chaque ouvrage (1681)
  • Inventaire des titres de Nevers, de l'abbé de Marolles, suivi d'extraits des titres de Bourgogne et de Nivernois, d'extraits des inventaires des archives de l'église de Nevers et de l'inventaire des archives des Bordes, publié et annoté par le Cte de Soultrait (1873)
  • Géographie sacrée contenant les noms de tous les éveschés de l'Église latine. Les Apostres. Les Saints évangélistes. Les SS. Docteurs de l'Église. Les Papes qui ont esté depuis 1600 (s.d.)
  • Considérations sur une critique judicieuse qui s'est faite sur l'Énéide de Virgile, avec des exemples tirez des versions de quelqu'autres ouvrages de plusieurs poètes illustres de l'antiquité, pour montrer ce que peut notre langue françoise sur ce sujet (s.d.)
  • Le Roy, les personnes de la cour, qui sont de la première qualité, et quelques-uns de la noblesse qui ont aimé les lettres ou qui s'y sont signalés par quelques ouvrages considérables (s.d.)

Versiones[recensere | fontem recensere]

  • L'Office de la semaine saincte, selon le missel et bréviaire romain, en latin et en françois (1645)
  • Marcus Annaeus Lucanus : Les Œuvres de M. Année Lucain, ou l'Histoire des guerres civiles entre César et Pompée et des principaux combats qui se passèrent en la sanglante journée de Pharsale (1623, 1647 & 1649)
  • Vergilius : Les Oeuvres de Virgile, traduites en prose, enrichies de tables, remarques, commentaires, éloges et vie de l'autheur, avec une explication géographique du voyage d'Énée et de l'ancienne Italie et un Abrégé de l'histoire, contenant ce qui s'est passé de plus mémorable depuis l'embrazement de Troye jusques à l'empire d'Auguste, pour l'intelligence du poëte (1649)
  • Lucretius : Le Poète Lucrèce, latin et françois (1659)
  • Horatius : Les Œuvres, en latin et françois (2 voll., 1652-1653)
  • Catullus, Tibullus, Propertius : Catulle, Tibulle, Properce, de la traduction de M. de Marolle (1653)
  • Martialis : Toutes les Épigrammes, en latin et en françois (1655)
  • Iuvenalis et Persius : Les Satires de Juvénal et de Perse (1658)
  • Statius : Les Sylves et l'Achilléide (1658)
  • Statius : La Thébaïde (1658)
  • Plautus : Les Comédies de Plaute, avec des remarques en latin et en françoys (1658)
  • Le Bréviaire romain (1659)
  • Lucretius : Les Six Livres de la Nature des choses (1659)
  • Seneca minor : Les Tragédies (The Tragedies, 1659)
  • Ovidius : Les Livres de l'Art d'aimer et des Remèdes d'amour (1660)
  • Ovidius : Les Fastes (1660)
  • Ovidius : Toutes les pièces qui nous restent de ce poète, lesquelles il composa pendant son exil, contenues dans les deux grands ouvrages que nous avons de luy sur ce sujet sous deux titres différents de Tristes et de Pont (1660)
  • Ovidius : Les Épistres héroïdes d'Ovide (1661)
  • Ovidius : Les Tristes d'Ovide, de la Traduction de M. D. M. A. D. V. (1661)
  • Ovidius : Les Quatre Livres des Épistres d'Ovide, escrites du lieu de son exil dans la province de Pont (1661)
  • Ovidius : Recueil de diverses pièces d'Ovide, et d'autres poëtes anciens, […], en latin et en françois, de la Traduction de M. D. M. A. D. V. (Lutetiae: Louis Billaine, 1661)
  • Vergilius : L'Énéide. Les Bucoliques. Les Géorgiques (3 voll., 1662)
  • Biblia : Le Nouveau Testament de Nostre Seigneur Jésus-Christ (1664)
  • Biblia : Livres des pseaumes et cantiques, latin et françois, de l'Ancien et du Nouveau Testament, enrichis de préfaces, argumens, titres et briefves annotations (1666)
  • Historia Augusta : L'Histoire auguste des six autheurs anciens (1667)
  • Petronius : Le Pétrone en vers (1667)
  • Gregorius Turonensis : L'Histoire des François de S. Grégoire, evesque de Tours, qui vivait il y a près d'onze cents ans ; avec le Supplément de Frédégaire, écrit par les ordres de Childebrand, frère de Charles-Martel. La seconde partie des Histoires de S. Grégoire, contenant ses livres de la gloire des martyrs et des confesseurs, avec les quatre livres de la vie de S. Martin, et celuy de la vie des Pères (1668)
  • Petronius : Les Poèmes de l'embrazement de Troye et du changement de la République romaine, en concurrence de Virgile et de Lucain, par un fameux auteur du temps de Néron, traduits en vers (1671)
  • Catullus : Les Épitalames de Catulle et les Nopces de Pélée et de Thétis, avec le poëme des Éloges de Vénus, traduits en vers (1671)
  • Phocas : La Vie de Virgile écrite en vers, avec plusieurs Éloges et toutes les Épigrammes des douze autheurs, lesquels ont écrit différemment sur un mesme sujet. Les Catalectes de Virgile et de quelques autres poètes anciens, traduits en vers (1671)
  • Biblia : Le Livre de la Genèse, le livre de l'Exode, & les XXIII premiers chapitres du Lévitique, traduits en franc̜ois, avec des notes (c. 1671)
  • Ammianus Marcellinus : Les dix-huit Livres qui nous restent des XXXI de l'histoire qu'avait composée Ammian Marcellin, depuis l'an de N. S. 354 jusques en 378 (1672)
  • Les Catalectes des anciens poètes latins, première partie contenant les second et troisième livres, selon le recueil de Scaliger (1675)
  • Martialis : Les Quinze livres, traduits en vers avec des remarques et des tables (1675)
  • Ovidius : Les Métamorphoses d'Ovide comprises en quatre vers pour chaque fable des 15 livres de cet ouvrage ou plus tôt pour leur servir d'argument (1677)
  • Biblia : Le Cantique des cantiques de Salomon. Traduction en vers selon le sens litteral (1677)
  • Biblia : La Prophétie de Daniel. Traduction en vers (1677)
  • Biblia : Traduction en vers de l'Apocalypse de Saint Jean apostre, selon le sens litteral exprimé par la version latine appellée Vulgate, & par les autres versions franc̜oises approuvées (1677)
  • Biblia : Les Prophètes Jonas et Nahum. Touchant la pénitence des Ninivites. Traduction en vers, avec des remarques (1678)
  • Athenaeus: Les quinze lives des Deipnosophistes e versionibus Latinis versi (Lutetiae: J. Langlois, 1680) Textus interretialis
  • Biblia : Les Épistres et Evangiles, avec les Oraisons propres (1688)

De ichnographiis[recensere | fontem recensere]

  • Iacobus Callot, Les Misères et les malheurs de la guerre cum adnotationibus Michaelis de Marolles (1633)
  • Tableaux du temple des muses tirez du cabinet de feu Mr Favereau, et gravez en tailles-douces par les meilleurs maistres de son temps pour représenter les vertus et les vices, sur les plus illustres fables de l'antiquité, avec les descriptions, remarques et annotations (1655)
  • Catalogue de livres d'estampes et de figures en taille douce, avec un dénombrement des pièces qui y sont contenues, fait à Paris en l'année 1666 (1666)
  • Catalogue de livres d'estampes et de figures en taille-douce, avec un dénombrement des pièces qui y sont contenues, fait à Paris en l'année 1672 (1672)
  • Le Livre des peintres et des graveurs (1862)

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

  • Louis Bosseboeuf, Un Précurseur: Michel de Marolles, abbé de Villeloin, sa vie et son œuvre. Turonis: Imprimerie Tourangelle [c. 1911]
  • Jean Rou, Mémoires Inédits et Opuscules de Jean Rou (1638-1711) ed. Francis Waddington. Lutetiae: Société de l'Histoire du protestantisme français, 1857. 2 voll.
  • Jean Bernard, "Portrait d'un honnête homme, Michel de Marolles, abbé de Villeloin" in Les Amis du Pays Lochois no. 12 (Dec. 1996) pp. 73-98