Godefridus Kurth

E Vicipaedia
Salire ad: navigationem, quaerere

Godefridus Kurth (natus die 11 Maii 1847 Orolauni - mortuus die 4 Ianuarii 1916, in Bruxellis) fuit rerum gestarum scriptor Belgicus.

Ab anno 1873 usque ad annum 1906, fuit professor in Universitatis Leodiciae.

Opera[recensere | fontem recensere]

  • Francogallice :
    • Caton l'ancien, étude biographique, 1872
    • Saint Grégoire de Tours et les études classiques au VIe siècle, 1878
    • La Loi de Beaumont en Belgique, 1881
    • Les Origines de la civilisation moderne, 1886
    • Une biographie de l'évêque Notger au XIIe siècle, 1891
    • La lèpre en Occident avant les Croisades, 1891
    • Histoire poétique des Mérovingiens, 1893
    • La Frontière linguistique en Belgique et dans le nord de la France, 1895-1898
    • Clovis, 1896
    • Qu’est-ce que le Moyen âge ?, 1897
    • Les Ducs et les comtes d'Auvergne au VIe siècle, 1900
    • L'Église aux tournants de l'histoire, 1900
    • Les Nationalités en Auvergne au VIe siècle, 1900
    • Saint Boniface, 1902
    • Notger de Liège et la civilisation au Xe siècle, 1905
    • La Cité de Liège au Moyen-Âge, 1909-1910
    • Sainte Clotilde, 1912
    • Mizraim, souvenirs d'Égypte, 1912
    • La Nationalité belge, 1913
    • Études franques, 1919

Bibliographia[recensere | fontem recensere]

  • Francogallice :
    • Fernand Neuray, Godefroid Kurth, Un demi-siècle de vie belge. Librairie nationale d'Art et d'Histoire. 242 p. In-8. 1931.

Nexus externi[recensere | fontem recensere]


David's face Haec stipula ad biographiam spectat. Amplifica, si potes!